5 conseils pour retrouver sa confiance en soi

retrouver son estime de soi avec l'hypnose

Comment accepter de dire simplement “non”, comment saisir une opportunité, communiquer, prendre la parole en public, avoir de l’assurance au travail ? C’est simple quand on ne se pose plus la question de la confiance en soi. Retrouver sa confiance en soi, commence par moins douter de soi.

 

Pourquoi je n’ai pas confiance en moi ?

La perte de la confiance en soi se construit par les évènements que nous subissons, souvent les échecs de la vie qui nous mènent à douter de nos ressources et de nos compétences.

Parfois ces évènements ont même été oubliés, ou paraissent si anecdotiques qu’on ne les considèrent pas comme étant la cause de nos souffrances.

Les évènements de la vie qui nous marquent et forgent notre personnalité, dépendent de leur nature, de leur force et surtout du contexte. Un manque de reconnaissance de ses parents, un manque de signes d’affection dans la petite enfance peuvent jouer autant qu’un terrible échec lors d’une prise de parole en public au travail, à l’âge adulte.

Bref, il n’est pas nécessaire de trouver la cause de son manque de confiance en soi pour s’en débarrasser. Au contraire, à force d’identifier ce qui explique notre perte de confiance, on finit par la justifier, et les croyances en nos faiblesses finissent par construire une identité.
On finit par se dire qu’on est comme ça, par nature, tout simplement.

 

Comment se manifeste le manque de confiance en soi ?

Cela se manifeste dans nos ressentis et dans nos actions.

peur du regard des autres

Le ressenti s’exprime par le regard des autres mais surtout par son propre regard. C’est une impression d’être jugé pour diverses raisons (ne pas être comme les autres, ne pas être à la hauteur, ne pas être légitime…). Appelons cela le regard sur soi. Le regard des autres est le plus souvent notre propre regard que nous projetons dans celui des autres. Comme s’il y a avait une sorte de juge accusateur que l’on retrouvait dans les regards qui se portent sur nous.

Et une fois jugé ainsi, vient notre incapacité à agir naturellement, une forme d’impuissance à s’exprimer, à exister normalement.

Cela se traduit par l’incapacité à dire non à certaines demandes, à perdre son contrôle quand il s’agit de s’exprimer, ou à saisir des opportunités que l’on laisse à d’autres.

Il y a mille manières de ressentir le manque de confiance en soi, ce n’est pas le sujet de cet article, nous allons voir maintenant 5 conseils importants pour s’en sortir, retrouver la confiance en soi ou plutôt ne plus se questionner sur notre confiance.

 

Les 5 conseils pour retrouver sa confiance en soi

Les autres et moi, leur véritable regard sur moi

Les autres sont comme nous, ils s’intéressent d’abord à eux-même.

Quand vous croyez deviner un jugement porté sur vous par quelqu’un d’autre, cette personne, soit ne s’intéresse pas à vous, soit s’imagine à votre place en se demandant comment elle agirait, ce qu’elle ressentirait.

Les autres ne vous jugent pas, ils se jugent eux-mêmes dans les mêmes circonstances.

Même pour vos proches, quelque soit l’affection qu’ils peuvent avoir pour vous, ils peuvent naturellement ressentir de l’incompréhension, l’impossibilité pour eux de s’imaginer votre douleur, vos tourments. Il ne s’agit pas d’un jugement mais de leur propre incompréhension ou incapacité à comprendre ce que vous vivez.

Alors retenez simplement à ce stade que c’est votre propre juge personnel qui se loge dans le regard des autres comme dans le vôtre.

 

Apprendre à s’accepter

Apprendre à s’accepter est l’un des piliers du développement personnel. Mais le but n’est pas de s’accepter juste pour s’accepter. Le but est de s’accepter pour pouvoir s’améliorer.

S’accepter est une étape indispensable pour évoluer. En thérapie, on utilise parfois la technique du “deuil”, pas seulement pour faire face à la disparition d’un proche, mais aussi quand quelque chose nous semble impossible à atteindre. Une fois qu’on a accepté un deuil, accepté de renoncer à un désir important, il est plus facile de l’atteindre autrement.

Dans le cas d’une disparition d’un proche, accepter que cette personne ait disparu, permet de revivre différemment avec elle, avec des souvenirs, sans le poids d’une tristesse infinie.

Dans le cas de la perte de confiance en soi, il faut oublier un instant celui ou celle qu’on aimerait être, s’accepter tel(le) qu’on est maintenant, avec tous les défauts et faire au mieux.
“Faites toujours de votre mieux” est l’un des 4 accords toltèques de Miguel Ruiz.

L’hypnose vous intéresse, vous avez une problématique à dépasser ? Posez moi vos questions. On en parle au téléphone ?


Renoncer à vos petites phrases qui vous réduisent

“je suis nul(le)”, “je ne suis fait(e) pour ça”, “je n’y arriverai pas”, “je ne suis pas capable de”, “je n’ai pas les compétences”… Toutes ces petites phrases qui émergent dans nos pensées entretiennent notre manque de confiance en nous.

Vous ne les enlèverez pas comme ça, car elles viennent toutes seules de votre inconscient. Alors pour s’en débarrasser, comprenez tout d’abord que l’être humain est fait de telle sorte qu’il lui est difficile de distinguer ce qui est difficile à réaliser, de sa propre capacité à faire quelque chose.

Tous les hommes et toutes les femmes ont tendance à se dévaloriser quand on fait quelque chose de difficile, à se dire qu’ils sont moins capables que les autres. Dans « thinking, fast and slow”, Daniel Kahneman, détaille des expérimentations en psychologie qui dévoilent ce biais cognitif propre à l’homme.

Alors si vous pensez que vous n’arrivez pas à faire quelque chose, cela ne veut pas forcément dire que vous n’êtes pas capable de le faire, cela veut d’abord dire que c’est difficile.

Si d’autres le font mieux que vous, cela ne veut pas dire que cela ne leur est pas difficile ou que ça n’a jamais été difficile pour vous.
Pour se débarrasser de ces petites phrases négatives qui empoisonnent votre confiance en vous, faites de petits exercices en vous demandant chaque fois ce que vous allez faire et comment vous allez le faire de votre mieux.

Par exemple si je me dis “je n’arrive pas à parler sans me perdre dans mes pensées et dire n’importe quoi”, je pourrais me dire “je vais prendre quelques notes avec moi pour me rappeler des points à ne pas oublier”.

Si je dois prendre la parole en public et si je me dis “je suis trop stressé quand je parle, je tremble et ça se ressent”, je pourrais me dire “je vais faire des pauses dans mon discours, et tant pis, faire de mon mieux avec ce stress”.

Fuyez la fuite, passez à l’action

Par manque de confiance en soi, on doute de tout, on ne se sent pas à l’aise pour prendre la parole, on hésite, on remet à plus tard, pour finalement perdre une opportunité que d’autres auront saisi.

confiance en soi passez à lacte

En psychologie, la fuite systématique du problème entretient le problème. Quelqu’un qui a peur de parler en public, entretient son problème en ne parlant pas en public, bien plus qu’en s’exposant à le faire. Gardez à l’esprit que vous risquez plus à ne rien faire qu’à faire mal quelque chose dans la plupart des cas.

Passer à l’action est un autre pilier du développement personnel.

Alejandro Jodorowsky a développé des techniques de psychothérapie basées sur l’action. Dans “psychomagie”, il détaille des expériences qui ont permis à des personnes atteintes de troubles psychologiques graves de s’en défaire en les amenant à réaliser des actes qu’elles n’auraient jamais imaginé réaliser.

Il n’est pas nécessaire d’aller aussi loin pour retrouver sa confiance en soi, mais on peut simplement se forcer à agir, à prendre la parole avec sa peur, pour s’étonner que l’expérience est souvent moins désagréable qu’on ne l’imaginait. Et avec du recul, apprendre à faire de mieux en mieux. La confiance en soi s’entretient comme on entretient le corps avec le sport, agissez, passez à l’acte autant que possible.

Commencez par vous donner des objectifs, faites une liste des actions que vous allez faire et passez à l’acte. Allez-y par étapes, vous gagnerez en confort, et ce confort sera le premier signe de votre confiance en vous qui se rétablit.

 

Ouvrez-vous aux autres

Vous êtes stressé, vous vous sentez mal et vous devez communiquer : exprimez vos sensations avec sincérité.

Il ne s’agit pas d’exprimer ce que vous pensez mais ce que vous ressentez. Dites par exemple, je suis un peu stressé de prendre la parole, parce que je n’ai pas l’habitude de le faire, mais ce que j’ai à vous dire est important pour moi, alors je me lance…

De toute façon, vos ressentis se traduiront dans votre expression non verbale, alors autant les verbaliser. Cela permet de passer à autre chose et de mieux se focaliser sur ce qu’on indique comme étant important (le message).

Un défaut assumé sera perçu comme une preuve de sincérité plus qu’une preuve de faiblesse.
De la même manière ne cachez pas vos succès, vos qualités et vos capacités, parlez de ce que vous aimez faire ou de ce que vous faites bien.

C’est aussi un autre moyen de s’accepter et d’exprimer de l’empathie envers soi-même . Cela permet de se libérer du poids du non-dit qui s’amplifie par le silence.

Et commencer à avoir de l’empathie pour soi-même, s’est déjà retrouver une part de son estime et de sa confiance en soi.

 

Utiliser votre imagination

Manquer de confiance en soi est une affaire subjective de perception personnelle. Elle est construite sur vos souvenirs, vos croyances et sur votre imagination de ce qui pourrait se passer.

Le manque de confiance se nourrit de vos peurs et de votre imagination.

Vous pouvez-vous inspirer d’une technique d’hypnose :

  • Imaginez que vous ayez une grande confiance en vous
  • Confrontez-vous à une situation qui vous fait peur,
  • et imaginez qu’avec cette grande confiance en vous, vous agissiez dans cette situation.
  • Demandez-vous comment vous vous comportez, ce que vous ressentez.
  • Corrigez certaines actions, certains défauts, revenez en arrière après avoir corrigé des erreurs, refaites l’exercice.
  • Imaginez que vous améliorez une meilleure version de vous-même.

Et ensuite, laissez cette version s’imprégner en vous, dans votre corps et votre esprit. Sachez que nos rêves fonctionnent ainsi avec notre cerveau, ils nous entraînent à vivre des situations pour les tester et pour être mieux préparés dans le monde réel.

 

Pour aller plus loin avec l’hypnose

L’estime de soi et la confiance en soi reviendront naturellement avec le temps, avec vos actions, se nourrissant de vos succès.

Si vous souhaitez aller plus loin et plus vite avec l’hypnose, agir à un niveau inconscient pour faire émerger vos ressources naturelles, pour gagner en temps et commencer maintenant à aller mieux à vivre une vie normale, prendre soin de vous-même, rendez-vous sur ma page retrouver sa confiance en soi ou profitez d’un entretien offert avec moi.

 

entretien personnalié au téléphone hypnose versailles

On en parle au téléphone ?

 

 

Marina Trehin, hypnothérapeute – Versailles

Partagez :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Marina Trehin

Marina Trehin

Je m'appelle Marina, je suis praticienne en hypnose et je vous partage des articles sur l'hypnose et les thérapies brèves.